logo-Stada

Utiliser correctement les traitements contre l’ostéoporose

Une ostéoporose vient de vous être diagnostiquée ? La bonne nouvelle c’est que des traitements efficaces contre l’ostéoporose sont disponibles aujourd’hui. Respectez les exigences et les indications en matière de traitement est le seul moyen d’assurer une bonne efficacité.

Votre médecin vous a sûrement parlé du traitement. Il /elle vous a décrit les différentes formes de traitement de l’ostéoporose avec ou sans médicaments. Il est également important de respecter le programme de traitement à la lettre.

À quoi devez-vous faire attention avec un traitement contre l’ostéoporose sans médicament ?

  • Faire suffisamment d’exercice : surtout si vous n’êtes pas habitué.e à faire de l’exercice, il est important de discuter avec le médecin de ce qui vous convient. Au départ, vous pouvez demander à un physiothérapeute de vous accompagner. Pratiquez quotidiennement.
  • Avoir une alimentation équilibrée : prenez 1 000 milligrammes de calcium par jour et suffisamment de phosphate dans les bonnes proportions. En particulier lorsque vous prenez certains médicaments contre l’ostéoporose (tels que les bisphosphonates), il faudra prendre également une dose quotidienne de vitamine D3, comprise entre 800 et 1 000 unités internationales (UI). Toutefois, pour certaines pathologies telles que les calculs rénaux, un apport supplémentaire en calcium n’est pas recommandé.
  • Éviter les chutes : la force musculaire diminuant avec l’âge, faites très attention au renforcement des muscles de vos jambes, par exemple grâce à un entraînement ciblé. Travaillez votre sens de l’équilibre. Faites vérifier votre vue et votre audition à intervalles réguliers.

Les mesures physiques peuvent fournir un soutien ou soulager la douleur parmi lesquelles :

  • la cryothérapie ou thermothérapie
  • les massages
  • l’acupuncture

À quoi devez-vous faire attention avec un traitement médicamenteux de l’ostéoporose ?

Les médicaments contre l’ostéoporose ont pour but de prévenir une perte osseuse supplémentaire ou à l’inverse de favoriser la croissance osseuse. Dans la plupart des cas, le médecin recommande un apport supplémentaire en calcium et en vitamine D, et parfois aussi en fluor. Lors de la prise du médicament, il est important de respecter les instructions à la lettre. C’est le seul moyen de s’assurer que le médicament aura l’effet désiré. En plus de cela, chaque principe actif possède des recommandations d’utilisation spécifiques :

  • Les bisphosphonates : ils sont destinés à prévenir ou à arrêter la perte osseuse et à renforcer la masse osseuse restante. Le patient reçoit ce médicament sous forme de comprimés, une injection ou au moyen de perfusions.
  • Des activateurs du récepteur inhibiteur du facteur nucléaire Kappa B (RANKL) (par exemple, le dénosumab) : cette molécule inhibe la perte osseuse. Elle est injectée par voie sous-cutanée deux fois par an.
  • La parathormone (tériparatide, par exemple) : le tériparatide est un fragment de la PTH, la parathormone, une hormone humaine. C’est la méthode de traitement la plus avancée, car elle ralentit non seulement la perte osseuse, mais favorise également la formation osseuse et permet le développement de nouvelles structures osseuses. Le tériparatide est habituellement injecté une fois par jour.
  • Les modulateurs sélectifs des récepteurs aux œstrogènes (SERM) : les SERM sont conçus pour réduire la susceptibilité aux fractures. Ils sont destinés aux femmes atteintes d’ostéoporose pendant la ménopause. Parmi eux, citons le raloxifène et le bazédoxifène qui inhibent également la perte osseuse.
  • Le ranélate de strontium : le strontium est stocké en particulier dans les os nouvellement développés. Les ranélates de strontium (généralement sous forme de poudre) sont indiqués pour les patients souffrant d’ostéoporose sévère et présentant un risque élevé de fractures ; cela concerne en particulier les femmes post-ménopausées ou récemment ménopausées et les hommes adultes qui ne peuvent pas utiliser d’autres médicaments contre l’ostéoporose.